Un passant sauve un homme de la noyade ! Voici l’incroyable histoire !

wesley-marandeau-a-commence-a-faire-un-massage-cardiaque-a_4073018_1000x500

Le nom du héro du jour : Wesley Marandeau. Samedi, c’est lui qui a tiré de la Garonne un homme qui venait de s’y jeter pour se suicider.

Cet homme est un habitué des balades le long de la Garonne accompagné de son fidèle chien, un bouvier bernois de 2 ans. Pourtant ce samedi la balade ne fut pas comme les autres. Alors qu’il se promenait le long de la rive juste à l’opposé de celle où s’élève le centre de congrès d’Agen il aperçoit un corp dans l’eau qui ne bouge pas.

 

L’incroyable histoire

« Je sortais d’un repas de famille, raconte le trentenaire. J’avais envie de sortir mon chien. Quand je suis arrivé sur place, derrière le cimetière du quartier de Dolmayrac, j’ai reconnu la voiture de cette personne que je vois régulièrement ici quand elle vient avec ses amis. Son corps était allongé au bord, immobile. Sa tête était immergée. J’ai d’abord pensé qu’il avait peut-être bu un coup de trop, qu’il cuvait. Il y avait du monde sur la plage, mais personne ne semblait faire attention à lui. J’ai regardé un moment. Il ne bougeait pas. »

« Je n’ai pas réfléchi. Tout s’est enchaîné rapidement. Je me suis précipité vers lui. Il était inconscient. J’ai commencé par lui faire un message cardiaque et j’ai appelé les pompiers. Pendant que j’intervenais, j’avais les secours au téléphone qui me donnaient des conseils. Il a commencé par cracher de l’eau puis il est revenu à lui, progressivement. Les pompiers m’ont conseillé de lui parler pour le garder conscient jusqu’à leur arrivée. Il m’a dit qu’il était père de deux enfants »

« Je n’ai jamais appris à faire de massage cardiaque. J’ai agi instinctivement, sans me poser de questions. Je crois que je n’aurais jamais pu me regarder dans un miroir si je n’avais rien fait. D’ailleurs, je ne comprends pas pourquoi les gens qui étaient là n’ont pas bougé avant ? Pourquoi ils ne se sont pas préoccupés du sort de cet homme ? Pendant que j’intervenais, mon chien est allé dans l’eau et s’est mis à aboyer en direction des personnes qui nous regardaient. »

Il n’était pas encore 17 heures quand la victime a été prise en charge par les pompiers. En vie. Grâce à l’intervention du promeneur qui après coup n’envisageait que deux choses : décapsuler une bière bien fraîche et passer sous la douche.

[ Propos recueillis par Sud-Ouest.fr ]


Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/20/d633124001/htdocs/clickandbuilds/sudouest/wp-includes/class-wp-comment-query.php on line 405

Comments

comments

Powered by Facebook Comments